10 astuces pour calmer les crampes menstruelles

Etre une fille n’est pas toujours facile surtout lorsque l’on a des règles douloureuses. En effet, chaque mois, pour certaines, c’est un vrai calvaire lorsque le ventre tire, les seins enflent, les reins sont douloureux, etc. Il s’agit des fameuses crampes menstruelles que l’on appelle aussi dysménorrhée. Ces désagréments surviennent au cours des règles et ne représentent en aucun cas une partie de plaisir. Heureusement, il existe des solutions à essayer pour les calmer et pour moins souffrir au cours de ces 3  à 4 jours par mois. Voici justement 10 astuces pour calmer les crampes menstruelles.

 


Avoir une alimentation adaptée en prévention des règles douloureuses

Avoir une alimentation adaptée en prévention des règles douloureuses

Avoir une alimentation adaptée en prévention des règles douloureuses

On pourrait croire qu’il n’y a aucun lien entre ce que l’on mange et la façon dont les règles surviennent mais notre alimentation a bien un impact sur la façon dont le cycle menstruel est ressenti. En effet, il faut surveiller en premier lieu sa consommation en sucre. Ce dernier qui se trouve dans les confiseries, les biscuits, les pâtisseries, etc. provoque une surproduction d’insuline et cet excès risque de causer la production de prostaglandines pro-inflammatoires qui sont les principales responsables des douleurs ressentis au cours des règles. Outre le sucre à diminuer, il faut par contre augmenter la consommation en poissons gras (saumon, maquereau, etc.) qui contient des oméga-3 et qui, selon une étude menée au Danemark, feraient en sorte que l’on ressente moins la douleur des règles. Avec les poissons gras, tout autre aliment riche en oméga-3 est évidemment conseillé. Les viandes rouges ainsi que le café sont également à ne pas consommer pendant les règles et surtout lorsque les douleurs sont trop fortes ; au lieu de déstresser et ainsi éliminer la fatigue et les tensions, le café risque d’augmenter les douleurs en surexcitant l’organisme.

 

Contrer la douleur des règles en prenant des anti-inflammatoires

Cette solution n’est pas adaptée à tout le monde mais peut être utile pour la plupart.  Il s’agit de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens de type ibuprofène que l’on retrouve en pharmacie sans ordonnance. Ils sont efficaces contrairement au paracétamol et atténuent en même temps les migraines que l’on peut également ressentir pendant les règles douloureuses. Sur certaines personnes,  ces antidouleurs peuvent ne pas marcher. Dans ce cas, si on consulte un médecin, il peut prescrire des calmants plus lourds comme le naproxène ou l’acide méfénamique mais il faut faire gaffe à ne pas en abuser car ces médicaments sont néfastes pour l’estomac.  Dans tous les cas, il est primordial de respecter la posologie.

 

Penser au stérilet hormonal

Le stérilet hormonal peut aussi être une solution si on n’a pas de projet de tomber enceinte pendant un bon moment. Il s’agit en effet d’un antidote aux règles douloureuses et abondantes. Le dispositif intra-utérin est également conseillé en cas d’endométriose, une des causes possibles de la dysménorrhée. Il faut savoir que l’on peut très bien avoir recours au stérilet hormonal même si on n’a jamais été enceinte et que l’on souhaite l’être plus tard. Son rôle est tout simplement de diffuser de la progestérone qui tend à faire disparaitre les règles ou à les réduire puisqu’il s’agit d’un contraceptif. On peut garder un stérilet jusqu’à 5 années. Attention toutefois à bien consulter son gynécologue avant car il se peut qu’il y ait des examens à faire.

 


Prendre la pilule

La pilule, comme le stérilet hormonal, est un contraceptif mais peut aussi être une solution pour éviter les douleurs au cours des règles. Ayant pour rôle de stopper l’ovulation, la pilule agit alors en produisant des prostaglandines qui réduisent le flux menstruel et les douleurs qui l’accompagnent. Cette méthode est efficace pour diminuer la quantité de sang écoulé au cours des règles et par la même occasion, les désagréments qui vont avec : douleurs en tous genres, migraines, mauvaise humeur, etc. La pilule, prise en continue de manière régulière, va même jusqu’à supprimer les règles ce qui peut être pratique pour les vacances par exemple mais encore une fois, elle n’est pas l’idéale si on envisage d’avoir un enfant à court ou moyen terme.

 

Mettre du chaud sur le ventre douloureux

Cette fois plus naturelle, cette méthode a déjà fait ses preuves plus d’une fois. Il s’agit tout simplement de mettre du chaud au niveau du ventre douloureux. Pour ce faire, se servir d’une bouillote bien chaude qui va avoir pour rôle de détendre tous les muscles qui tendent à se contracter sous l’effet des règles, ce qui va alors faire diminuer les douleurs. Outre la bouillote, on peut aussi prendre un bain chaud qui aura le même effet apaisant. Cette solution est simple et efficace mais il faut savoir qu’elle risque aussi d’intensifier le flux sanguin dans les heures qui suivent.

 

Faire du sport

Faire du sport

Faire du sport

Les idées reçues comme quoi faire du sport est proscrit pendant les règles sont totalement absurdes. Certes, c’est l’une des activités dont on a le moins envie pendant cette période du mois mais le sport peut toutefois s’avérer bénéfique pour lutter contre les crampes menstruelles. En effet, faire du sport permet de réoxygéner le corps et activer la circulation sanguine. Ainsi, les douleurs sont atténuées grâce à cet antidouleur naturel. Attention, il ne s’agit pas d’exagérer en faisant un sport extrême mais tout simplement d’effectuer des exercices modérés comme la marche rapide, les étirements ou les exercices au sol.

 


Se détendre en pratiquant le yoga

Avec le sport, on peut combiner le yoga pour se détendre ou n’opter que pour le yoga, c’est tout aussi efficace. Cette pratique a pour but de nous apprendre à prendre possession de notre corps et à savoir respirer avec le ventre en profondeur. Le yoga permet d’apprivoiser la douleur via des postures qui sont, elles aussi, apaisantes pour le ventre et le dos. Le yoga est, par la même occasion, un excellent moyen de se sculpter un corps parfait mine de rien en sollicitant tous les muscles de manière douce.

 

Utiliser les huiles essentielles comme antispasmodiques

Les huiles essentielles sont de plus en plus recourues pour apaiser plusieurs maux dont les crampes menstruelles. Il s’agit d’une méthode alternative aux médicaments qui peut être très efficace. On l’utilise en diffusion comme anti-stress et ainsi pour détendre les muscles et apaiser les douleurs mais surtout en massage. Les huiles essentielles calment les spasmes ; pour y parvenir, il suffit de se masser avec. Les huiles les plus recommandées dans les herboristeries pour éviter la dysménorrhée sont celle de cyprès et de camomille matricaire. Il faut mélanger deux gouttes de l’une de ces huiles essentielles à une cuillère à soupe d’huile vierge d’amande douce avant de masser doucement. Les huiles essentielles s’utilisent aussi par voie orale : imprégner 2 gouttes d’huile essentielle d’estragon ou de lavande aspic sur un sucre, à sucer  la fin d’un repas.

 

Cibler la douleur des règles avec l’homéopathie

L’homéopathie est idéale pour celles qui veulent opter pour une méthode plus naturelle et plus sûre. De plus, avec l’homéopathie, l’avantage c’est qu’à chaque symptôme correspond une posologie. Si les règles sont abondantes et s’accompagnent par exemple de crampes abdominales et de vertiges, la recommandation est de prendre 5 granules de Nux vomica 9CH. Lorsque les douleurs s’intensifient avec les émotions, on prend de l’Ignatia 9CH, 5 granules matin et soir qu’il faut choisir. Avec de fortes crampes accompagnées de sueurs froides et une douleur qui irradie vers le dos, c’est Veratrum album 9CH, 5 granules matin et soir à prendre jusqu’à la disparition des spasmes. Bien sûr, pour de plus amples informations et pour être sûre d’utiliser les bonnes granules, il est conseillé de consulter un homéopathe.

 

Faire l’amour

Cette dernière solution n’est pas au goût de tout le monde mais est tout de même bonne à savoir. Cependant, l’adopter implique d’abord que l’on n’ait pas de problèmes avec l’idée de faire l’amour pendant les règles et que son compagnon non plus. En effet, avoir un rapport sexuel pendant ses règles peut apaiser les douleurs causés par les règles grâce à un orgasme qui crée un effet vaso-dilatateur et anti-stress. Cela peut aussi calmer les douleurs du crâne et du dos par la même occasion.

 

Conclusion

Finalement, les solutions sont nombreuses pour apaiser les douleurs endurées par les filles pendant ces quelques jours par mois. Toutefois, si elles s’accompagnent de fièvre, il est important de consulter un médecin sans tarder.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :