6 idées reçues sur la fécondité et l’ovulation

Lorsqu’il s’agit de vouloir concevoir un bébé, les couples mettent toutes les chances de leur côté pour y parvenir. Pour ce faire, ils suivent la multitude de conseils qui existent à ce sujet. Ce sont des affirmations sur la fécondation en générale, mais aussi sur l’ovulation, le cycle menstruel, les relations sexuelles, etc. Le hic c’est que ces infos ou conseils ne sont pas toujours vrais. Ainsi, il est plus raisonnable de les vérifier avant de les appliquer. Voici justement une revue de six idées reçues sur la fécondité et l’ovulation :


Le jour d’ovulation ne se passe pas forcément au 14e jour du cycle

Le jour d’ovulation ne se passe pas forcément au 14e jour du cycle

Le jour d’ovulation ne se passe pas forcément au 14e jour du cycle

Cette affirmation est vraie. En effet, on parle souvent du 14ème jour en tant que généralité car en moyenne, les femmes ont un cycle menstruel régulier de 28 jours. Toutefois, pour celles dont la durée du cycle menstruel varie chaque mois, ou est inférieure ou supérieure à ces 28 jours, le jour d’ovulation se passe 14 jours avant l’arrivée des prochaines règles. Si on veut donc parler de 14ème jour, c’est plutôt à rebours qu’il faut compter. Difficile de prévoir cette date lorsque le cycle menstruel est irrégulier mais si par exemple une femme a un cycle régulier de 25 jours ou de 30 jours, c’est donc respectivement au 11ème et 16ème jour que l’ovulation se fait.

Il est préférable d’espacer les rapports de deux ou trois jours pour une meilleure qualité des spermatozoïdes

Là aussi, c’est vrai mais il faut tout de même savoir que trop calculer le nombre de rapport sexuel ainsi que leur intervalle peut devenir psychologiquement pesant pour le couple. Il ne faut pas oublier que cela doit se faire naturellement, dans un élan de passion entre les partenaires. Certes, faire l’amour tous les jours n’augmente pas plus les chances de tomber enceintes d’autant plus que cela engendre la perte en mobilité et en nombre des spermatozoïdes pour rejoindre l’ovule mais l’acte sexuel ne doit pas pour autant être calculé et limité pour éviter le blocage psychologique et le côté trop médicalisé de la chose. Aussi, les chances de tomber enceinte augmentent lorsque les deux partenaires prennent plaisir à l’acte sexuel.

Les spermatozoïdes sont plus aptes à rejoindre l’ovule au petit matin

Il semblerait que les spermatozoïdes soient plus mobiles et aboutissent à l’ovule plus facilement le matin avant 7h30. Il s’agit d’une idée reçue qui est à la fois vraie et fausse. En effet, l’info est issue de récentes recherches de scientifiques suisses qui ont été publiées dans la revue Chronobiology International. Après analyse de 12.245 échantillons de sperme de 7068 hommes, ces chercheurs ont pu constater que les spermatozoïdes sont plus concentrés et plus nombreux avant 7h30 du matin et au printemps. Toutefois, cela n’empêche pas les spermatozoïdes d’être tout à fait fécondable le reste de la journée et les autres saisons. Il ne s’agit que d’un plus et d’une info complémentaire et non d’une fin en soi. Encore une fois, il faut éviter de trop calculer cet acte surtout en vue d’un désir d’enfanter.


La prise de la pilule peut booster la fertilité féminine

Cela est faux mais il faut savoir que lorsqu’on arrête la pilule, il existe une sorte de « trouble » hormonale qui fait que la fertilité peut parfois être plus importante. Il ne s’agit que d’un constat sur quelques femmes et non de résultats d’études scientifiques. Ainsi, on ne peut donc pas se fier à cette information qui peut ne pas être vraie sur toutes les femmes ayant arrêtées la pilule. Il faut aussi savoir dans la même foulée que la pilule ne rend pas stérile comme le disent certaines personnes. Après l’arrêt, les hormones sont chamboulées mais la reprise d’un cycle menstruel normal se fait toujours tôt ou tard. Justement, chez certaines femmes, cette récupération d’un cycle normal peut se faire au bout de deux à trois mois tandis que chez d’autres, cela peut attendre jusqu’à 9 mois. Si juste après l’arrêt de la pilule on a des difficultés à enfanter c’est que le corps n’a juste pas encore pris le temps nécessaire pour un retour à la normale. Il suffit d’être patient.

Les hommes peuvent augmenter la mobilité de leurs spermatozoïdes en terminant leur douche par un jet d’eau froide sur les testicules

Cette idée n’est pas vérifiée et est donc jugée fausse. L’effet bienfaiteur du froid sur la mobilité des spermatozoïdes n’a pas été prouvé. Par contre, il est attesté que la chaleur nuit à la production des spermatozoïdes. Ainsi, pendant une douche trop chaude, terminer par un jet d’eau froide pourrait juste faire l’effet de tempérer le trop de chaleur qui est nuisant. Mais cela n’inclut en aucun cas que le froid peut booster la mobilité et la production des spermatozoïdes.

Certaines positions pendant et après le rapport sexuel peuvent faciliter la fécondation

Les idées reçues à ce sujet sont nombreuses. En effet, il y existerait des positions sexuelles qui favorisent la fécondation. Rien n’a pourtant été prouvé sur le sujet, que ce soit pendant ou après l’acte sexuel. Mais si médicalement, cette affirmation n’est pas vérifiée, il n’est pas à exclure que les positions comme rester les jambes en l’air après un rapport sexuel peut favoriser la fécondation dans le sens que cela évite le sperme éjaculé de sortir du vagin. Cela laisse donc le temps aux spermatozoïdes de rejoindre le col de l’utérus comme il se doit.


Conclusion

Lorsqu’il est question de vouloir enfanter, certains couples peuvent tout faire ce qui est en leur pouvoir pour y parvenir d’autant plus que le sujet peut être délicat dans la mesure où certains peinent plus que d’autres à y arriver. Cependant, il est essentiel d’avoir un minimum de connaissance sur le sujet et sur tout ce qui se dit là-dessus pour éviter de mal faire ou tout simplement pour éviter les déceptions.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :