Les habitudes à prendres pour tomber enceinte facilement

Dans un couple, une fois que la décision d’avoir un enfant est prise, il faut tout mettre en œuvre pour que l’heureux événement arrive. Cependant, ce n’est pas aussi facile qu’on le croit et s’armer de beaucoup de patience est nécessaire. En effet, après l’arrêt de la pillule, il faut attendre au moins six mois avant que la conception se fasse pour la plupart des couples. Pour les moins de 35 ans, la durée d’attente peut même aller jusqu’à un an. Ainsi, en deça de cette période, consulter un médecin n’est pas encore nécessaire car il n’y a encore rien d’alarmant. Cependant, afin de mettre toutes les chances de son côté, quelques changements d’hygiène de vie s’imposent. Il s’agit de quelques habitudes à prendres pour augmenter le taux de fertilité et améliorer la santé pour que la grossesse soit favorable. Voici justement quelques conseils là-dessus :


Repérer la date d’ovulation

Repérer la date d’ovulation

Repérer la date d’ovulation

Pour avoir plus de chances d’enfanter, il est nécessaire pour une femme et notamment pour son partenaire de bien connaître son cycle menstruel afin de repérer la date d’ovulation et donc la période la plus fertile. En règle général, l’ovulation se passe 14 jours avant la fin du prochain cycle. Le compte doit donc se faire à rebours. Pour en déterminer la période exacte par mois, il est recommandé de tenir un calendrier d’ovulation où tout doit être noté. Le meilleur moment pour essayer d’avoir un enfant est deux jours avant la date exacte d’ovulation ca c’est le temps que met les spermatozoïdes pour atteindre l’ovule. Pour celles qui ont un cyle menstruel irrégulier, il existe des tests d’ovulation disponibles en pharmacie qui fonctionnent exactement comme les tests de grossesse sauf qu’ils indiquent si l’on ovule ou non.

Avoir une bonne qualité de sommeil

Avoir une bonne qualité de sommeil

Avoir une bonne qualité de sommeil

Avoir une bonne nuit de sommeil est nécessaire pour augmenter sa fertilité. En effet, il existe une hormone qui influence cette dernière et qui se retrouve réduite lorsqu’une femme ne dors pas assez la nuit. Il s’agit de la leptine, qui est beaucoup plus secrété lorsque l’on dispose d’un minimum de 8 heures de sommeil la nuit. Dormir la nuit permet également de maintenir un corps en parfaite santé et regorgeant d’énergie, favorable à une grossesse.

Eviter les lubrifiants

Eviter les lubrifiants

Eviter les lubrifiants

Cela peut paraître surprenant mais l’usage de lubrifiant peut nuire aux mouvements et à la qualité du sperme lors de rapports sexuels. Pour permettre aux spermatozoïdes de parvenir comme il se doit à l’ovule, éviter l’usage de ce type de produit est recommandé.


Faire régulièrement du sport

Faire régulièrement du sport

Faire régulièrement du sport

Le sport est un remède à tout. Il s’agit d’un excellent moyen de garder un corps en parfaite santé mais aussi de maintenir un  moral élevé. Le sport évite également la prise de poids indésirable. Cependant, par rapport à la fertilité, il a été prouvé scientifiquement que pratiquer une activité physique régulièrement fait en sorte que les ovaires fonctionnent correctement.

Arrêter le tabac

Arrêter le tabac

Arrêter le tabac

Fumer nuit à la santé en général mais est encore plus néfaste lorsque l’on souhaite enfanter. En effet, le tabac augmentent les risques de fausse couche et d’infections des trompes. Aussi, consommer de la cigarette entraîne une diminution considérable de la qualité des ovocytes et pourrait aussi entraver à l’implantation comme il se doit de l’embryon. Le tabac est nuisible, non seulement lorsque c’est la future maman qui en consomme mais aussi pour les messieurs qui risquent d’avoir des troubles de l’érection et une mauvaise qualité des spermatozoïdes.

Réduire la consommation d’alcool

Réduire la consommation d’alcool

Réduire la consommation d’alcool

Les effets directs de l’alcool sur la fertilité n’ont pas encore été prouvé mais il est tout de même recommandé d’en diminuer la consommation afin d’augmenter les chances d’avoir un enfant. En effet, en consommer en grande quantité peut nuire à la santé, ce qui est toujours néfaste pour une future grossesse.


Surveiller son poids

Surveiller son poids

Surveiller son poids

Pour pouvoir tomber enceinte, il est nécessaire de surveiller son poids de près car un indice de masse corporelle trop bas ou trop élevé entraîne des troubles de l’ovulation, ce qui diminue les chances de fertilité. Afin d’avoir le poids idéal ou pour le maintenir, suivre les conseils d’un diététicien ou d’un nutritioniste est conseillé. Par ailleurs, la pratique d’activités physiques est toujours une bonne chose.

Limiter la caféine

Limiter la caféine

Limiter la caféine

Selon des études réalisées, la caféine serait à l’origine de la baisse du taux de fécondation de l’ovocyte. La substance aurait un effet hormonal sur le corps qui ferait également baisser leur nombre. Limiter la consommation de thé ou de café mais aussi de sodas à base de caféine ainsi que les boissons énergétiques en tous genres est la meilleure attitude à adopter pour favoriser une grossesse.

Avoir une alimentation équilibrée

Avoir une alimentation équilibrée

Avoir une alimentation équilibrée

Afin de tomber plus facilement enceinte, avoir une alimentation variée et équilibrée est primordiale. Cela permet de faire le plein en éléments favorisant la fertilité mais aussi de maintenir un corps en parfaite santé et un poids idéal.

Faire l’amour

Faire l’amour

Faire l’amour

Ce dernier conseil semble un peu bête mais c’est tout de même le plus important. En effet, pour avoir plus de chances de tomber enceinte, avoir une vie sexuelle épanouie est nécessaire. Il ne suffit donc pas d’avoir des rapports sexuels pour enfanter mais d’y prendre plaisir. Cela élimine le stress du désir d’enfant qui peut être extrêmement nuisible pour la santé, l’ovulation et la vie de couple.

One Response to “Les habitudes à prendres pour tomber enceinte facilement”

  • […] La première étape de la fécondation in vitro consiste d’abord à administrer un médicament hormonal à la femme ayant pour rôle d’augmenter le nombre de follicules produits par les ovaires pour que le moment de l’ovulation soit précis et bien contrôlé. En général, il s’agit d’un traitement de gonadolibérine ou de GnRH pour que les ovaires soient au repos. Un autre médicament est ensuite injecté par la femme pour que les follicules soient stimulés et menés à maturation en vue d’une bonne production d’ovocytes. Il s’agit de la FSH. Une fois les follicules grossis avec les niveaux d’hormones requis, on déclenche l’ovulation via une injection d’hormone hCG. Afin d’évaluer l’évolution des follicules, une échographie pelvienne par ultrasons et des prises de sang sont effectuées à chaque étape. Il faut savoir que la femme ne produit qu’un seul ovule par cycle. Pour une conception normale, cela est amplement suffisant, cependant, lorsque la conception est artificielle, il faut augmenter les chances. Il est alors nécessaire de stimuler l’activité ovarienne de la femme via l’administration des médicaments cités plus haut dans le but final d’augmenter le nombre d’ovules libérés par les ovaires par cycle ; c’est ce qu’on appelle super ovulation. […]


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :