Les symptômes de l’ovulation


Les symptômes de l’ovulation sont facilement reconnaissables surtout lorsque l’on est bien à l’écoute de son corps. En effet, il est des signes infaillibles qui démontrent que c’est la période d’ovulation mais sans les connaître, la plupart des femmes ne les remarque même pas. Cependant, lorsque le désir d’avoir un enfant est intense, connaître le moment propice de fertilité est primordiale pour mettre toutes les chances de son côté. Il faudrait alors, à partir de ce moment, apprendre à reconnaître ces symptômes de l’ovulation en plus de la tenue d’un calendrier d’ovulation en guise de vérification et pour renforcer l’augmentation des chances de tomber enceinte. Mais pour certaines catégories de femmes, ces signes sont également utiles afin de prévenir d’une grossesse non souhaitée en évitant pendant la période d’ovulation d’avoir des rapports sexuels non protégés ou encore en s’abstenant tout simplement. Dans tous les cas, savoir reconnaître les symptômes d’une ovulation sera toujours utile à la femme, à un moment ou un autre de sa vie. Quels sont-ils ?

Les symptômes de l’ovulation : la glaire cervicale

Les symptômes de l’ovulation, la glaire cervicale

Les symptômes de l’ovulation, la glaire cervicale

L’observation de la glaire cervicale peut aboutir à un indice majeur du fait qu’il s’agit de la période où la femme est fertile. Il s’agit d’une sécrétion produite par les glandes du col de l’utérus. Durant tout le cycle menstruel, elle change d’apparence et de consistance selon le taux des hormones. Ainsi,  elle est transparente et élastique certains jours tandis qu’elle devient opaque et inélastique les autres jours. Parfois elle peut même sembler inexistante. Celle-ci joue pourtant un rôle important dans le cycle menstruel en empêchant les spermatozoïdes et certaines infections de passer pendant les périodes infertiles et au contraire pendant la période d’ovulation, elle aide les spermatozoïdes à arriver à l’utérus pour féconder. Pendant l’ovulation, on peut alors remarquer chez certaines femmes que des pertes de glaire cervicale se trouvent sur les sous-vêtements ou en s’essuyant au papier hygiénique. La glaire cervicale est en effet en plus grande quantité pendant l’ovulation. Cependant, chez d’autres femmes, cela ne se voit pas forcément à l’œil nu. L’observation dot alors se faire d’une autre manière. Pour ce faire, il faut introduire un ou deux doigts dans le vagin et en appuyant délicatement sur le col de l’utérus, la glaire devrait normalement suivre le doigt pour voir ensuite son état et sa consistance. Pendant la période d’ovulation, elle devrait être glissante, fine, translucide et élastique.

Les symptômes de l’ovulation : la température basale corporelle

Les symptômes de l’ovulation, la température basale corporelle

Les symptômes de l’ovulation, la température basale corporelle

La température basale est un des symptômes les plus anciens dont les gens se servaient pour reconnaître la période de fertilité de la femme. On entend par température basale corporelle, la température la plus basse atteint par le corps pendant 24 heures, pendant un profond sommeil. La température basale en générale est basse durant la phase folliculaire du cycle menstruel car le taux d’estrogènes est le plus élevé à cette période. Mais ensuite lorsque l’ovule est libéré et qu’il se transforme en « corps jaune » et sécrète ensuite de la progestérone, la température commence à s’élever. La température basale est alors en hausse pendant l’ovulation. Pour la mesurer, il faut avoir recours à une courbe de température. Pour ce faire, il faut prélever régulièrement la température orale, rectale ou vaginale tous les matins dès le réveil car la température augmente très vite lorsque le corps commence à bouger. Cela permet d’établir une courbe afin de savoir quand la température basale du corps est la plus élevée.

Les symptômes de l’ovulation : la position du col de l’utérus

Les symptômes de l’ovulation, la position du col de l’utérus

Les symptômes de l’ovulation, la position du col de l’utérus

Comme avec la glaire cervicale et la température basale, la position du col de l’utérus est également une chose à observer pour reconnaitre les périodes de l’ovulation. Le col de l’utérus change en effet de position durant tout le cycle menstruel. On peut ainsi considérer cela comme un symptôme de l’ovulation. Ses différentes positions sont alors : bas, dur et fermé un peu comme la texture du bout du nez lorsque la femme n’est pas dans sa période fertile ; doux, haut, ouvert et humide un peu comme la texture de l’intérieure de la joue pendant la période fertile pour permettre et faciliter la fécondation des spermatozoïdes et de l’ovule. Il s’agit d’un indice facile à repérer surtout pour aider les femmes dont le cycle menstruel est irrégulier.

Les symptômes de l’ovulation : les douleurs ovulatoires

Les symptômes de l’ovulation, les douleurs ovulatoires

Les symptômes de l’ovulation, les douleurs ovulatoires

Les douleurs ovulatoires peuvent constituer des symptômes de l’ovulation mais cela varie d’une femme à l’autre car chez certaines, cela n’apparaît pas toujours. Seules 20% des femmes ressentent des douleurs ovulatoires. Elles se présentent sous forme de petits pincements et comme une légère douleur qui peut durer de quelques heures à 48 heures. Outre ces douleurs, il est également des symptômes comme la  perte de sang même cela arrive rarement.

Les symptômes de l’ovulation : la douleur des seins

Les symptômes de l’ovulation, la douleur des seins

Les symptômes de l’ovulation, la douleur des seins

La plupart des femmes ont des seins très sensibles. Ils permettent ainsi de percevoir certains signes tout au long du cycle menstruel. Ils préviennent par exemple de l’arrivée des règles lorsqu’ils commencent à enfler. Par contre pendant la période d’ovulation, les sens deviennent très sensibles et mous pour se préparer à une éventuelle grossesse. Se palper les seins peut ainsi être un moyen complémentaire pour reconnaître la période de fertilité chez la femme. Il est cependant des femmes chez qui ce type de symptôme n’apparaît pas. On ne peut donc s’y fier entièrement. C’est juste un symptôme complémentaire à d’autres moyens de reconnaissance de la période d’ovulation comme le calcul fait à partir d’un calendrier d’ovulation.

Les symptômes de l’ovulation : le changement d’humeur

Les symptômes de l’ovulation, le changement d’humeur

Les symptômes de l’ovulation, le changement d’humeur

L’humeur change au gré des diverses hormones du corps d’une femme pendant le cycle menstruel. Ce fait peut constituer des signes évidents de la période d’ovulation. Généralement, les femmes deviennent anxieuses, légèrement irritables, très sensibles et peuvent même avoir des sautes d’humeur pendant l’ovulation.

Les symptômes de l’ovulation : la libido

Les symptômes de l’ovulation, la libido

Les symptômes de l’ovulation, la libido

A cause du taux d’œstrogènes élevés pendant et autour de la période d’ovulation, la libido et le désir sexuel augmente et est même à son apogée chez la femme à ce moment de son cycle menstruel. Ce changement et ces envies intenses démontrent que la femme est dans sa phase de fertilité et que c’est le moment pour essayer d’avoir un enfant ou de redoubler d’attention, dépendant de l’objectif et du but de chacun.

5 Responses to “Les symptômes de l’ovulation”


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :