Ovulation post-grossesse : tout sur le retour de couche

La grossesse est un sujet sur lequel on peut trouver tout un tas d’informations tant il est vaste et se vit à plusieurs étapes. En effet, il y a d’abord la période qui précède la grossesse, puis la grossesse à proprement parler, ensuite vient la naissance et l’après naissance du bébé. Ce dernier est tout aussi important dans la mesure où la plupart des jeunes mamans découvrent un tout autre aspect de la vie, celle d’être maman. Mais il y a surtout un sujet qui devrait les intéresser beaucoup plus : il s’agit du retour de couche. Que doit-on savoir là-dessus ? Voici quelques explications sur l’ovulation post-grossesse :

 


Le retour de couches – Qu’est-ce que c’est ?

Le retour de couches - Qu'est-ce que c’est ?

Le retour de couches – Qu’est-ce que c’est ?

Puisque durant la grossesse, le cycle menstruel est interrompu et que le système hormonal n’est pas dans son état normal, tout commence à se remettre peu à peu en place après l’accouchement. Cela se fait progressivement pour enfin arriver au retour à la normal des règles. C’est ce dernier que l’on appelle plus communément le retour de couches.

 

Les lochies – Qu’est-ce que c’est ?

Attention, le retour de couches n’est pas à confondre avec la perte de sang qui survient tout de suite après l’accouchement. Il s’agit de pertes de sang normales que l’on appelle lochies. Ces dernières peuvent durer jusqu’à 4 semaines selon les cas. La couleur de ces pertes de sang est souvent rouge, puis rose pour enfin devenir brunâtre. Les lochies peuvent contenir des caillots qui ne sont rien d’autre que les déchets de la muqueuse utérine et des vaisseaux qui servaient à alimenter le placenta durant la grossesse. Les premiers jours suivant l’accouchement, ces pertes sont très abondantes mais au fur et à mesure que l’utérus se cicatrise, elles se régulent jusqu’à leur arrêt complet. Les lochies ne sont donc pas encore des règles. Le retour de couches est tout autre.

 

Le petit retour de couches – Qu’est-ce que c’est ?

Outre les lochies, il y a également un écoulement de sang que l’on pourrait confondre avec les règles mais qui ne le sont pourtant pas. Il s’agit de pertes de sang importantes qui surviennent durant la phase des lochies, entre le 12ème et le 15ème jour après la mise bas. On appelle cet écoulement de sang le petit retour de couches. Il peut durer entre 3 et 4 jours et peut être très fatigant pour la jeune maman dans la mesure où il est vraiment très abondant, les lochies ne facilitant pas toujours les choses.

 


Quand a lieu le « vrai » retour de couches ?

Le retour de couches n’arrive pas au même moment chez toutes les femmes. En effet, pour celles qui n’allaitent pas, le retour des règles survient environ entre un et deux mois après l’accouchement. Par contre, chez les femmes qui allaitent, cela arrive un peu plus tard, environ entre la fin de l’allaitement et trois mois après. Cela est dû au fait que la prolactine, l’hormone de la lactation, stoppe l’ovulation en maintenant les ovaires au repos puisque si elle allaite c’est qu’elle n’est pas encore prête à enfanter à nouveau. Une fois l’allaitement arrêtée, la prolactine cesse d’être secrétée et un signal est envoyé au corps pour que le cycle menstruel reprenne normalement.

 

A quoi ressemblent les règles du retour de couches ?

Les règles du retour de couches ressemblent à peu près aux règles normales. Les signes avant-coureurs sont d’ailleurs quasiment les mêmes qu’avec les règles classiques c’est-à-dire des seins douloureux, des douleurs ou tensions au niveau du bas ventre, une humeur massacrante, etc. selon chacune. Cependant, on remarque parfois que les saignements sont un peu plus abondants qu’habituellement et ces premières règles post-grossesse peuvent durer plusieurs semaines chez certaines femmes. Les jeunes mamans ayant l’habitude d’avoir des règles douloureuses peuvent aussi se réjouir du fait que désormais, cela ne devrait plus se ressentir après une grossesse puisque les tissus se sont assouplis pendant les changements subis par le corps lorsqu’elles étaient enceintes.

 

Quoi utiliser – Tampon ou serviette ?

Pour les lochies et le petit retour de couches d’après l’accouchement, l’usage de tampons est déconseillé puisque les écoulements sont assez importants. De plus, vu que cela s’étend sur une longue période, le port de tampon peut engendrer une stagnation du sang dans l’utérus, ce qui peut provoquer des infections graves. Par contre, pour le retour de couches et toutes les règles qui s’en suivront, libre à chacune d’utiliser un tampon ou une serviette, selon les habitudes et les besoins. Il faut toutefois noter que tout le monde ne supporte pas le tampon après la grossesse ; certaines à cause de la sécheresse vaginale qui arrive à beaucoup de femmes après la grossesse, d’autres en raison d’une éventuelle épisiotomie qui n’a pas encore bien cicatrisée, ou tout simplement parce que l’on est allergique.

 


Qu’en est-il de la contraception ?

S’il y a retour de couches c’est qu’il peut donc y avoir ovulation bien avant. C’est d’ailleurs ce qui arrive à près de 10% des femmes. On laisse croire aux femmes que si elles allaitent, elles sont protégées naturellement durant cette période mais il faut savoir que ce n’est pas certain, surtout passés les trois mois post-natals. Il est donc conseillé de penser à une méthode de contraception plus fiable, adaptée, et sur avis du médecin à la sortie de la maternité, que l’on prévoit ou non d’allaiter. Il existe des pilules adaptées à ce genre de situation qui sont minidosées. Ces dernières ne présentent pas de contre-indications même si on allaite. Les femmes qui n’allaitent pas peuvent reprendre leur contraceptif habituel et peuvent même envisager la pose d’un stérilet.

 

Conclusion

Beaucoup ne différentient pas ces diverses pertes de sang après l’accouchement pourtant il est nécessaire de tout savoir à ce sujet. En effet, se réapproprier son corps est important après une grossesse et cela passe forcément par la connaissance de son mécanisme. Aussi, tout savoir sur le retour de couche est important pour éviter une grossesse non désirée, qui plus est à risque puisque trop rapprochée surtout si l’on a subit d’un accouchement par césarienne.

One Response to “Ovulation post-grossesse : tout sur le retour de couche”


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :