Que faire en cas d’ovulation douloureuse?

L’ovulation est un phénomène qui survient périodiquement chez la femme ; c’est tout ce qu’il y a de plus normal sauf que chez certaines d’entre elles, il s’avère que ce soit douloureux. En effet, au moment de l’ovulation, non seulement de l’ovule est produit mais aussi du sang ainsi que du liquide folliculaire se libère de l’ovaire. C’est ce qui peut causer quelques sensations de douleurs et de malaises appelées « mittelschmerz », de l’allemand « douleur du milieu » puisque le processus se déroule en plein milieu du cycle menstruel. Que faire donc en cas d’ovulation douloureuse ? Voici tout ce qu’il y a à savoir là-dessus :

 


Identifier une ovulation douloureuse

Identifier une ovulation douloureuse

Identifier une ovulation douloureuse

Avant tout, il faut s’assurer que ce qui nous arrive est bien une ovulation douloureuse. Comment identifier cela ? En premier lieu, on doit apprendre à comprendre son cycle menstruel. De manière générale, il dure 28 jours en commençant le premier jour des règles pour se terminer le premier jour des règles suivantes. Parfois c’est plus long et d’autres fois c’est plus court mais il se divise toujours en deux parties séparées par la fameuse ovulation. La première moitié c’est-à-dire durant laquelle les règles surviennent, la paroi utérine s’épaissit tandis que lors de la deuxième partie, il y a fertilisation. Mais dans ce cas, comment reconnaitre une ovulation ? C’est simple, comme le cycle menstruel dure 28 jours, elle survient au 14ème jour. Cependant, pour les femmes dont cette durée dure plus ou moins 28 jours, il faut compter 14 jours à rebours à partir de la fin du cycle menstruel pour identifier le jour d’ovulation. Le mieux est donc de tenir un calendrier d’ovulation afin de surveiller son cycle pendant plusieurs mois avant d’être vraiment sûre. Après calcul fait, si les douleurs et autres symptômes surviennent donc autour de la date d’ovulation c’est bien un cas d’ovulation douloureuse.

 

Combien de femme ont une ovulation douloureuse?

Selon des études réalisées, environ 20% des femmes ont une ovulation douloureuse. Mais ces douleurs varient d’une femme à l’autre. Ainsi, chez certaines elles sont modérées tandis que chez d’autres, elles peuvent être vraiment insupportables.

 

Pourquoi a-t-on une ovulation douloureuse?

Pourquoi a-t-on une ovulation douloureuse?

Pourquoi a-t-on une ovulation douloureuse?

Lorsque l’ovaire libère l’ovule, une entaille se fait à l’endroit du relâchement, ce qui cause une rupture de la membrane de l’ovaire. Une sensation de pression et de saignements est alors ressentie chez certaines femmes si beaucoup ne s’en aperçoivent même pas. C’est ce qui cause ces symptômes en plus du sang qui s’accumule dans la cavité abdominale. Il est conseillé de noter les symptômes puis, au fil des mois, s’ils se répètent, le diagnostic est sans équivoque un cas d’ovulation douloureuse. La douleur peut se faire ressentir d’un seul côté du ventre uniquement. Cela s’explique par le fait que l’ovulation ne se fait qu’au niveau d’un seul ovaire. Cela peut donc changer d’un cycle menstruel à un autre et il faut aussi y être attentif. Il peut même arriver que les douleurs s’accompagnent de petits saignements vaginaux et de nausées, ce qui est tout à fait normal. En général, les douleurs durent entre quelques heures et 3 jours, selon les personnes et leur degré de sensibilité.

 


Comment soulager une ovulation douloureuse?

Si les symptômes disparaissent généralement de manière rapide ou si vous pouvez les supporter, il n’est pas nécessaire de prendre des précautions. Il suffit juste d’attendre que cela passe et le tour est joué. Si les symptômes  vous incommodent dans vos tâches et vacations quotidiennes, il est toujours possible de les soulager à l’aide d’antidouleurs à l’exemple de l’ibuprofène ou du paracétamol. Attention toutefois à bien suivre la posologie et les indications dans la notice afin de ne pas tomber en surdose. Il faut savoir que les médicaments n’agissent pas identiquement chez tout le monde. Ainsi, si l’on remarque que le traitement ne fonctionne pas, il ne faut pas hésiter à changer de médicament. En cas de doutes, il vaut mieux consulter un médecin surtout que certains anti-inflammatoires peuvent aggraver les problèmes de rein ou d’estomac. Pour soulager les maux durant la période d’ovulation, certaines femmes utilisent aussi la chaleur. Pour ce faire, elles prennent une bouillote pour l’appliquer sur le bas du ventre et ça marche. La chaleur favorise la circulation sanguine et détend les muscles, ce qui soulage les crampes et aide à mieux surmonter cette étape gênante.  Prendre un bon bain chaud peut aussi aider à se détendre et faire les mêmes effets qu’une bouillote. Chez d’autres femmes, c’est plutôt le froid qui marche avec les sachets froids et les compresses. Lorsque les symptômes sont vraiment handicapants, la pilule contraceptive peut être d’une grande aide. Pour éviter la grossesse, son rôle principal, elle bloque l’ovulation et pas d’ovulation signifie pas de douleurs d’ovulation évidemment. Mais pour prendre la pilule, il faut avoir consulté un gynécologue au préalable.

 

Les complications d’une ovulation douloureuse

Les complications d’une ovulation douloureuse

Les complications d’une ovulation douloureuse

Si les symptômes qui surviennent lors de la période d’ovulation sont graves, il y a lieu de s’alarmer. Si les douleurs durent plus de 3 jours ou que les symptômes s’accompagnent de fièvre, de miction douloureuse, d’une inflammation ou d’une rougeur cutanée au niveau de l’abdomen ou du pelvis, de vomissements ou de fortes nausées, de saignements vaginaux abondants, de secrétions vaginales anormales, ou encore de gonflement de l’abdomen, tout porte à croire qu’il ne s’agit plus d’un simple cas d’ovulation douloureuse.

 

Quand aller voir un médecin ?

Si les complications ci-dessous surviennent au moment de l’ovulation, il faut absolument consulter un médecin. Il faut absolument un diagnostic professionnel pour savoir ce qui se passe réellement. En cas de doute, quel qu’en soit la nature, il est également conseillé d’aller consulter pour écarter toute autre possibilité. En effet, les symptômes d’une ovulation douloureuse peuvent parfois s’apparenter à ceux d’une endométriose ou d’une crise d’appendicite ou même pire, de kystes aux ovaires.

 


Conclusion

Il est donc important de bien noter ses dates clés durant le cycle menstruel en s’aidant d’un calendrier d’ovulation afin de pouvoir détecter un cas d’ovulation douloureuse et agir ensuite en conséquence. Ce geste n’aide pas seulement à détecter l’ovulation mais aussi à anticiper les prochaines règles, à mieux comprendre son corps et son fonctionnement, à définir les meilleurs moments pour enfanter, etc. Parfois, il faut noter que des femmes peuvent ressentir des ovulations douloureuses qu’à partir d’un certain âge d’où la nécessité de toujours tout noter.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :